Une tumeur croissante est non seulement composée de cellules cancéreuses, mais aussi de cellules stromatolithiques (fibroblastes, cellules endothéliales et cellules immunitaires) et de composantes de matrices extracellulaires auxquelles la collectivité réfère comme microenvironnement tumoral.

Le microenvironnement tumoral a d’importants effets sur la manière dont les cellules tumorales naissent et croissent et peuvent influencer l’ampleur des cellules cancéreuses agressives ou métastatiques. Nous apprenons maintenant que le microenvironnement tumoral peut toucher la manière dont les cellules cancéreuses peuvent réagir aux traitements actuels et peuvent jouer un rôle majeur dans le développement de la résistance thérapeutique.

L’objectif des chercheurs du Centre de recherche sur le cancer Goodman est de comprendre comment le microenvironnement tumoral change la manière dont croissent et se métastasent les cellules cancéreuses et comment nous pouvons exploiter cette connaissance pour mettre au point des stratégies pour cibler le microenvironnement tumoral afin d’améliorer les traitements du cancer.

Chef d'équipe : Pre Morag Park